• Service d’échographie – Médecine interne

     

    La clinique AixianceVet  considère l’échographie comme un examen essentiel.

    C’est une de nos plus importantes spécialités, avec un investissement important, tant matériel qu’humain, pour cette technique d’imagerie qui allie dextérité, connaissances théoriques, expérience, et mène à un diagnostic de certitude et de précision.

     

    Le Dr Alexia Vrévin et le Dr Muriel Pichon supervisent le service d’échographie abdominale.

     

    Nous disposons de deux appareils, un spécialisé en cardiologie et Doppler, et l’autre spécialisé dans la différenciation des tissus mous que nous utilisons préférentiellement pour l’échographie abdominale.

     

    L’échographie nous sert dans de très nombreuses situations. C’est un examen tellement riche d’informations que nous le proposons en première intention sur de nombreuses pathologies.

    Nous allons vous détailler ici toutes les indications de l’échographie, l’échocardiographie sera développée dans une rubrique distincte.

  • Consultation
    40€
  • Echographie abdominale – Compte rendu
    80€
  • Bilan général : Consultation – NF Bilan biochimique 14 paramètres – Radio thorax face/profil – Échographie abdominale – Compte rendu
    190€
  • Échographie abdominale et cardiaque – Compte rendu
    120€
  • Échographie 1 organe
    60€
  • Forfait Cushing : échographie abdominale + test ACTH ( inclus Synacthène) + 2 dosages Cortisol (immunoanalyse Vidas)
    120€
  • Cytoponctions échoguidées – lames pour laboratoire et analyse de première intention sur place (Giemsa)
    50€
  • Biopsies échoguidées (échographie/mesure des temps de coagulation/anesthésie inclus)
    210€
  • Ponction abdominale ou thoracique + analyse : taux protéique + cytologie sur place (Giemsa)
    50€
  • Ponction de moelle osseuse (anesthésie comprise)
    100€
  • Endocrinologie : dosage Cortisol ou T4 (immunoanalyse Vidas)
    20€
  • Numération formule – Taux de réticulocytes
    30€
  • Bilan biochimique 7 à 14 paramètres
    40 à 65€
  • Temps de coagulation : temps de Quick et temps de Céphaline Activée
    40€
  • Ionogramme
    15€
  • Radiographie une région (face/profil)
    55€
  • Radiographie officielle de dysplasie (anesthésie comprise)
    145€
  • Nos équipements

     

    Nous disposons d’un appareil dédié à l’échographie abdominale équipé de sonde convexe et linéaire.

     

    Notre laboratoire nous permet de réaliser sur place et rapidement l’examen et le comptage cellulaire ou biochimique de nos prélèvements échoguidés (sang, urines, épanchement).

     

    Nous sommes également en mesure de réaliser sur place l’évaluation quantitative de la coagulation avant tout acte mini invasif comme les biopsies échoguidées.

     

    Enfin notre service de chirurgie ou d’oncologie est en mesure d’intervenir dans la prise en charge thérapeutique de votre animal.

  • Échographie abdominale : le foie, les reins, les intestins…

     

    Un seul impératif pour l’échographie abdominale :

    L’animal doit être à jeun de 12 heures de nourriture, l’eau peut être laissée à volonté.

    Ceci afin que la taille de l’estomac n’interfère pas avec la visualisation du foie ou de la surrénale droite.

    Il est préférable que l’animal n’urine pas dans l’heure précédant l’examen.

    Une partie limitée du ventre sera tondue.

    L’examen n’est pas douloureux mais il faudra que votre animal reste couché sur le dos. Si votre animal est plutôt du genre anxieux, une légère sédation pourra être réalisée à l’aide de dérivés morphiniques.

    Pour le bien être de l’animal, pour la transparence de l’examen, vous pouvez rester avec votre animal et assister à l’examen.

    Nos examens d’échographie abdominale explorent systématiquement et méthodiquement l’ensemble des organes abdominaux : foie, tube digestif, pancréas, rate, surrénales, reins, vessie, organes génitaux, noeuds lymphatiques.

    Cet examen systématique et méthodique est essentiel car il existe de nombreuses interactions organiques.

    L’échographie est ainsi une technologie moderne et précise qui permet à l’heure actuelle d’éviter une chirurgie exploratrice qui affaiblirait inutilement l’animal et n’offrirait qu’un examen de surface.

  • Prélèvements échoguidés

    Prélèvements de cellules, de tissus, ou d’épanchement sous contrôle de l’échographe.

     

    Lors de masse, quelque soit sa localisation, l’échographie va permettre de prélever en toute sécurité du matériel cellulaire en vu d’un examen des cellules au microscope.

    La vidéo ci contre montre une cytoponction échoguidée d’une paroi épaissie d’estomac de chat présenté pour vomissements. Le prélèvement permet de typer l’affection, ici un lymphome, et de traiter l’animal de façon adéquate.

    Nous réalisons en clinique une interprétation cytologique de première intention au microscope, et si besoin les lames sont envoyées à un laboratoire extérieur spécialisé pour confirmation.

    Le prélèvement, peu douloureux, peut s’effectuer sur un animal vigile calme ou sédaté.

    Les prélèvements par biopsies échoguidées permettent l’obtention d’un matériel cellulaire plus abondant pour un examen histopahtologique qui va s’intéresser à l’architecture cellulaire.

    De la même façon, l’échographie va nous permettre de prélever des liquides anormaux : abdominaux, thoracique, dans un but diagnostic et thérapeutique.

  • Échographies autres

     

    Échographie thoracique, en complément de la radiographie thoracique

     

    L’échographie thoracique permet, outre l’examen cardiaque, d’évaluer la présence de noeuds lymphatiques anormalement gros, de détecter un épanchement pleural, toujours pathologique, et d’examiner les surfaces pleurales pour rechercher d’éventuels nodules pulmonaires.

     

    Échographie musculo-tendineuse

     

    L’échographie a une grande application dans la mise en évidence des lésions de tendinites.

    Elle permet également d’évaluer la présence d’épanchement de synovie et d’apprécier la régularité des surfaces osseuses.

     

    Échographie du cou : exploration de masse, de noeuds lymphatiques, des glandes thyroïdes et parathyroïdes et des glandes salivaires, du pharynx et du larynx

     

    Le cou est une région complexe où l’échographie permet de relier une tuméfaction à un organe (thyroïde, parathyroïdes, glandes salivaires, noeuds lymphatiques) et  autorise, en toute sécurité,  la réalisation de cytoponctions ou de biopsies échoguidées.

    L’échographie permet également d’évaluer les rapports anatomiques avec les structures adjacentes (jugulaire, carotide, trachée, nerfs) avant une éventuelle intervention chirurgicale.

     

    Échographie de l’œil

     

    L’échographie oculaire est intéressante pour l’exploration de masse, orbitaire ou rétro-orbitaire.

    Elle permet également en toute rapidité et simplicité de mettre en évidence des décollements de rétine.

     

    Échographie de masse cutanée

     

    L’échographie permet facilement d’apprécier les limites d’exérèse de masses cutanées, et d’en apprécier la vascularisation.

    Dans le cadre d’une tumeur, c’est un examen qui est par ailleurs utilisé lors de bilan d’extension (recherche de métastases) abdominal et thoracique.

    L’échographie permet également de repérer les corps étrangers de petite taille (comme les épillets) pour un retrait facilité.

  • Suivi d’ovulation

     

    L’échographie permet de façon très fine de suivre la croissance des follicules ovariens et l’ovulation.

    Cette méthode, seule ou couplée au suivi de progestérone, permet de déterminer de façon la plus précise possible la date de l’ovulation, ce qui permet d’effectuer la saillie au bon moment.

    Ces méthodes de détermination de l’ovulation permettront également de déterminer précisément la date du terme. Cette indication sera bien sûr précieuse dans le suivi de la mise bas.

     

    Suivi de gestation

     

    La gestation est mise en évidence  21 à 25 jours après la fécondation.Ainsi, le diagnostic de gestation sera idéalement réalisé entre 25 et 30 jours après la dernière saillie afin de confirmer ou infirmer la gestation, et plus encore afin d’évaluer précisément le nombre de foetus.Au delà du 45ème jour, il est plus difficile de compter les foetus, en particulier s’il y en a beaucoup, car l’utérus devient très circonvolutioné. A ce stade, la radiographie reste préférable.De plus, l’échographie est fondamentale pour la surveillance des foetus, ainsi que pour la détermination de la maturité foetale ou d’une souffrance foetale dans le cadre d’une césarienne.L’échographie intra utérine permet également de repérer des cas de malformation foetale : anasarque, hydrocéphalie, qui pourraient compromettre le bon déroulement de la mise bas.

VOTRE ANIMAL

Vos détails

Faites-nous savoir comment vous contacter.