• Service de Cancérologie – Chimiothérapie

     

    Depuis 2009, l’usage des médicaments anticancéreux a été réglementé pour l’usage vétérinaire.
    Leur usage est ainsi encadré par l’usage de « bonnes pratiques” nécessaires à la santé publique et environnementale. En effet, la plupart des médicaments anticancéreux sont classés CMR (cancérogène, mutagène et reprotoxique).

    La mise en place d’une chimiothérapie s’accompagne ainsi d’une surveillance accrue et continue de l’animal traité.
    En effet, lors de chimiothérapie, le propriétaire s’engage à accepter une hospitalisation de l’animal au minimum pendant 24 heures suite à l’administration de produits anticancéreux.
    De son côté, la clinique s’engage à la réalisation de bonnes pratiques de l’utilisation des médicaments anticancéreux : utilisation de systèmes d’injection sécurisés en système clos, récupération et éliminations des excrétas de l’animal traité, protection du personnel…
    Le propriétaire s’engage, lors du retour de l’animal à la maison, à mettre en œuvre des mesures de prévention des risques de contamination des personnes et de l’environnement.
    Ces mesures vont essentiellement consister à récupérer ou traiter spécifiquement les excrétats de l’animal pendant une durée qui va varier de 1 jour à 7 jours selon les produits employés.
    Ces mesures vous seront détaillées précisément en clinique en fonction du protocole choisi.

[vc_tta_accordion style=”modern” color=”sky” active_section=”t” collapsible_all=”true”]
  • Bilan d’extension (forfait radiologie thoracique et échographie abdominale)
    150€
  • Séance L-Asparaginase = NF + injections
    140€
  • Séance Vincristine Cyclophosphamide (Protocole COP) = NF + administration/perfusions + hospitalisation 24 H
    150€
  • Séance Doxorubicine (Protocole COPA) = NF + échocardiographie + administration/perfusions + hospitalisation 24 H
    200€
  • Séance Vinblastine = NF + administration/perfusions + hospitalisation 24 H
    160€
[/vc_tta_accordion]
  • Protocoles de chimiothérapie proposés à l’usage des vétérinaires référents

     

    Protocole ACOPA : utilisation de Kidrolase (L Asparaginase), Endoxan (Cyclophosphamide), Vincristine (Oncovin), Prednisolone, Doxorubicine (Adriamycine).
    Protocole des lymphosarcomes, des leucémies lymphoïdes aiguës.
    Phase d’induction : 4 à 5 séances espacées d’une semaine.
    Phase d’entretien : 1 séance toutes les 2 à 3 semaines.

     

    Protocole de Madison-Wisconsin :

    Mêmes molécules, mêmes indications

    Séances plus régulières

     

    Protocole utilisant la Vinblastine.

    Protocole des Mastocytomes.

    Phase d’induction : 4 séances espacées d’une semaine.
    Phase d’entretien : 4 séances toutes les 2 semaines.

  • Effets secondaires

     

    En chimiothérapie, la dose thérapeutique est proche de la dose toxique.
    Le rôle du vétérinaire, par sa connaissance des molécules employées, est de minimiser le risque toxique afin de prolonger l’espérance de vie en parallèle d’une qualité de vie.
    La chimiothérapie, par sa toxicité envers les cellules, ou cytotoxicité, va atteindre toutes les cellules à renouvellement rapide : les « mauvaises » cellules cancéreuses, mais aussi les cellules produites par la moelle osseuse : globules blancs, globules rouges, plaquettes, et cellules gastro-intestinales.

     

    Diminution du nombre de globules blancs ou leucopénie

    Les globules blancs (leucocytes) et plus particulièrement les granulocytes neutrophiles sont des cellules spécialisées dans la lutte contre les infections.
    Leur diminution va donc majorer un risque infectieux : l’animal devient immunodéprimé.
    Cette diminution, appelée leucopénie, sera maximale une semaine après l’administration des médicaments anticancéreux. Cette diminution est transitoire.
    Afin de limiter le risque d’infection, chaque séance de chimiothérapie sera précédée d’une prise de sang pour numération – formule, c’est à dire un comptage très précis du nombre de globules blancs et de globules rouges.
    Si une lignée sanguine est en nombre insuffisant la séance de chimiothérapie sera repoussée d’une semaine.

     

    Effets gastro-intestinaux

    Certains animaux recevant une chimiothérapie (en particulier Doxorubicine et Cyclophosphamide) vont développer des effets secondaires gastro-intestinaux.
    Cette toxicité digestive est soit aiguë : dans les 24 à 48 H, soit retardée : dans les 4 à 5 jours.
    Ces effets secondaires se traduisent pas des vomissements ou de la diarrhée.
    Les nausées, les vomissements seront combattus par des anti-vomitifs puissants par voie orale ou injectable.
    Les diarrhées avec fièvre et/ou retentissement sur l’état général nécessiteront une hospitalisation avec perfusion et antibiothérapie par voie intra veineuse.

     

    Perte de poils ou alopécie

    Les animaux perdent peu leurs poils lors de chimiothérapie. Ce qui sera visible sera plutôt la non repousse des zones tondues (site d’insertion des cathéters, zone de tonte pour échographie lors du diagnostic initial). Cette atteinte est réversible à l’arrêt du traitement.

     

    Toxicité cardiaque cumulative

    L’usage répété de Doxorubicine peut provoquer une insuffisance cardiaque irréversible. Son usage va donc nécessiter le calcul d’une dose cumulée à ne pas dépasser. Cet effet secondaire sera également limité par la réalisation d’une échocardiographie avant toute injection.

     

    Toxicité vésicale

    Le Cyclophosphamide peut entrainer une cystite hémorragique. Nous éviterons ainsi le contact prolongé du produit avec la vessie : administration le matin pour sorties régulières, perfusion, eau à volonté.

     

    Augmentation de l’appétit, de la soif, et de l’envie d’uriner

    La cortisone, souvent utilisée en thérapie adjuvante, est responsable d’une augmentation de la consommation d’eau ou de l’appétit. Une consommation excessive emmènera à diminuer les doses employées.

     

    Une chimiothérapie nécessite ainsi une implication importante du propriétaire de l’animal. Il vous faudra observer, surveiller (la température), et être disponible en cas de complication.

VOTRE ANIMAL

Vos détails

Faites-nous savoir comment vous contacter.